• 220px-Junko_Mizuno_20070706_Japan_Expo_1
     
    Junko Mizuno est une auteure de bandes dessinées japonaises et illustratrice. Née en 1973 à Tokyo, au Japon, mais vivant maintenant à San Francisco aux USA.
     
    Elle admire et est inspirée par Hideshi Hino (connut pour des titres tels que serpent rouge, panorama de l'enfer, l'enfant insecte, etc...), Tezuka (connu pour etre le « Dieu » du manga), Kazuo Umezu (le père du manga horrifique).
     
    Elle est très vite intéressée par le dessin, avant meme la jardin d'enfant, elle a d'ailleurs envoyé à 9 ans des planches de manga au magazine « Ribon ».
    Au collège, elle change d'idée, elle ne veux plus faire de manga, même si elle garde sa passion pour le dessin et désire être illustratrice.
    Puis viens le lycée, où son désir de faire du manga resurgit, à cette époque, elle découvre d'autres influences artistiques.
     
    Après le lycée, elle remonte sur Tokyo, prends un boulot à mi-temps et commence à écrire des livres, elle travaillera aussi en temps qu'illustratrice.
    Lorsqu'elle atteint ses 22 ans, lors de la sortie du long métrage de Sailor Moon dans le cinéma où elle travail, sa passion pour le manga recommence.
    Elle commence à dessiner pour H grâce à des connaissances de 6% Doki Doki, un magasin où elle travail et où elle a installé un petit atelier.
    À partir de là, son style change, devient moins réaliste et plus mignon, elle réalisera aussi vers cette epoque des illustrations pour la maison de disque « Avex Trax ».
     
    Puis elle a sortit Cinderalla, en 1995, suivit par de nombreux autres titres.
     
     
    La force de son style, le Kawaii Trash est de mélanger d'un coté le « mignon » et l'autre le trash.
    Beaucoup de ses histoires mettent donc en scènes des personnages mignons confronté à un environnement ou à des événements un peu trash, zombies, sorcières, etc...
     
    En France, elle est publiée chez IMHO. D'ailleurs, cette présentations 'appuie sur une interview réalisée par l’éditeur et insérée en fin de volume de Cinderalla.
     
     
    Bibliographie de l'auteure :
     
     
    The Life of Momongo 1998
    Pure Trance 1998
    Cinderalla 2000 (ou 1995, selon les sources)
    Hansel & Gretel 2000
    Junko Mizuno's Hell Babies 2001
    Princess Mermaid 2002
    Collector's File 002: Junko Mizuno's Illustration Book 2003
    Little Fluffy Gigolo Pelu 2003-2005  

    votre commentaire
  •  

    270px-2010TIBE_Day1_Hall2_Opening_Kazuo_Umezu
     
    Kazuo Umezu est un auteur de manga né le 3 septembre 1936 à Koya dans la préfecture de Wakayama, au Japon. Il est élevé à Gojo dans la préfecture de Nara. En plus de sa carrière de mangaka, il a aussi été musicien et acteur.
     
     
    Assez peu connus en France, à part pour ses deux œuvres «l'école emportée» et «Baptism», il est pourtant connut pour être le fondateur du manga horrifique.
     
     
    Il entre très vite dans le monde de la bande dessinée, puisque il commence à faire ses propres BD à l'age de 10 ans, à l'école primaire.
    1955, alors qu'il a 19 ans, il débute sa carrière professionnelle avec la publication de deux histoires, Mori no kyâdai puis Bessekai.
    Durant cette période, il créa principalement ses œuvres pour leskashibonya (librairies de locations de manga, très populaires durant l'après-guerre) disparut pendant un long moment mais réapparut sous forme de manga café.
    Après être arrivé à Tokyo en 1962, il développe son style si particulier qui le rendit célèbre en tant qu'auteur de manga d'horreur.
     
    Le premier de ses deux mangas disponibles en France, L'École emportée, fut prépublié dans le magazine hebdomadaire Shonen Sunday de 1972 jusqu'en 1974 et en 1975, ce manga remporta le prix du manga Shōgakukan.
    Il raconte l'histoire d'une classe d'enfants transportés dans un monde désertique et contraints de s'y débrouiller seuls. En France, c'est Glenat qui possède la licence, le titre est sortit entre 2004 et 2005 chez nous.
    Le second, Baptism (Senrei), fut prépublié dans le Sho-comi entre 1974 et 1976. On y découvre une actrice dont la beauté se fane trop rapidement après qu'une tache soit apparue sur son visage, elle décide alors de transférer son cerveau dans le corps de sa fille... Toujours chez glenat, le titre est parut entre 2006 et 2007.
     
     
    Kazuo Umezu a aussi eu l'occasion de s'essayer à la musique, il monta un groupe et, en 1975, sortit l'album Yami no album « album des ténèbres ».
     
     
    Suite à ça, son travail prend un virage inattendue, puisqu'il passe à un tout autre genre, du gag surréel et grossiers, avec « Makoto-chan » en 1976. Après ça, il publie d'autres titres, Neko-me kozo, Orochi, Watashi wa Shingo, Kami no hidari-te akuma no migi-te et Fourteen. Certaines de ses histoires furent adaptées à la télévision.
     
     
    En 1994, il dirigea la série télévisée appelée Le Théâtre de l'horreur de Kazuo Umezu qui adapte certaines de ses œuvres horrifiques.
     
     
    Liste des ses principales œuvres :
     
    Bessekai 1955
    Mori no kyodai 1955
    Kuchi ga mimi made sakeru toki 1961
    Romansu no kusuri 1962
    Hebi shōjo 1966
    Neko-me kozo 1968
    Orochi 1969
    Hyoryo« kyoshitsu 1972 (L'École emportée)
    Senrei 1974 (Baptism)
    Makoto-chan 1976
    Watashi wa Shingo 1982
    Kami no hidari-te akuma no migi-te 1986
    Fourteen 1990
     
     
    C'est un auteur très reconnus au Japon qui a inspiré de nombreux autres auteurs.

    votre commentaire
  •  

    Shintaro Kago
     
    Shintaro Kagoest un auteur de bande dessinée japonaise, née au Japon, à Tokyo en 1969. C'est en 1988 qu'il commence à dessiner, pour le magazine COMIC BOX.
     
     
     
    Cet auteur est connut pour ses nombreuses œuvres de style « Ero-Guro ».
    Son style particulier est appelé "fashionable paranoia".
    Il a été publié dans de nombreux magazines pour adultes, gagnant une énorme popularité.
     
    De nombreuses de ses œuvres sont satiriques, jouant avec des sujets grotesques, sexe extrême, scatologie, et modifications / tortures du corps humain. Il a aussi l'habitude de briser le 4e mur (le 4e mur sépare l’œuvre du lecteur, l'auteur fait donc communiquer un ou plusieurs personnages, ou lui, à travers un personnage, avec le lecteur).
    Il aime aussi jouer avec la mise en page, pour ajouter plus d'effet à ses œuvres.
     
    En plus de l'Ero-guro, Shintaro Kago a aussi écrit de la science fiction, tel que Super-Condictive Brain Parataxis, pour le magazine de prépublication Weekly Young Jump, la plupart de ses nouvelles sont expérimentales et bizarres.
     
     
    En avril 2006, une expositions de son travail, intitulée Fueisei Hakurankai « Unsanitary Condition exhibition » (exposition de l'état malsain) vois le jour, au même moment, le même mois, la première édition de son exposition sur ses films personnels ouvre, «  Shit Film Festival » (le festival du film de merde) et est tenue par l'artiste en personne.
     
    Du 3 au 15 septembre 2007, la Vanilla Gallery a Tokyo tient une autre exposition de ses œuvres, appelé « Unsanitary Festival in the Cool of the Night » (Festival malsain dans la fraîcheur de la nuit).
     
     
    Il est aussi connut et invité à des expositions en dehors du Japon.
     
    Exposition malsaine à Hong Kong, à la CIA (Culture Industries Association), en mars et avril 2013.
    En Europe pour ses participations à Vice Magazine, et à ses expositions aux Pays Bas,
     
    Shintaro Kago est depuis longtemps considéré comme l’un des acteurs majeurs du genre ero-guro
     
    Ses œuvres :
     
    Parues en France :
     
    Fraction
    Anamorphosis
    Carnet de massacre I & II
     
    Inédites et/ou à paraître :
     
    Shine! Greater East Asia Co-Prosperity Sphere
    Aiko, the 16 Year Old Girl
    Six Consciousnesses Thought Changing Ataraxia
    Everything's Peaceful 
    The Big Funeral 
    Notebook of Murder and Killing
    Atrocious Comedy in Front of the Station
    Bride in Front of the Station
    Wandering Cartoon Eccentricities in Front of the Station
    Dance! Kremlin Palace 
    Kasutoru Shiki
    Health Plan
    Eccentric People Magazine
    Super-Conductive Brains Parataxis 
    Paranoia Street 
    Ruggedness Nymphomania
    Superhuman 
    Hannya Haramita 
    Sudden Delusion 
    The Collection 
    Refurbishment - Everything's Peaceful
    Dream Toy's Factory 
    Correct Perverted Sexual Desires 
    Manga of Hole, Character, Blood, Etc. Appearances 
    Doodlebug vs Girl in Pieces 
    Black Theatre: Granny's Dead Body is Stinky! 
    An Inquiry Concerning A Mechanistic Worldview of the Pituitary Gland
    Abstractions

     


    votre commentaire
  •  

     

    17478410
     
    Junji Ito est un auteur de bandes dessinées japonaises. Né en 1963 dans la préfecture de Gifu, au Japon, il est très vite intéressé par le dessin, influencé par sa grande sœur et par les œuvres de Kazuo UMEZU, un des premiers mangakas d’horreur.
    Pourtant c'est vers le secteur médical qu'il se dirigera en premier lieu.
     
    En 1987, alors qu'il travaille dans le milieu dentaire, il va publier sa première oeuvre, Tomie, dans le magasine de prépublication Gekkan Halloween. Il s'agit d'un magazine destiné à un lectorat feminin, où sont publiés des récits d'horreur.
    Il y remportera la mention spéciale du prix Kazuo Umezu.
     
    Ce n'est qu'au début des années 1990 qu'il quitte définitivement le domaine dentaire pour se consacrer au manga.
    Dès lors, il établis peut à peu sa réputation d'auteur de manga horrifiques, toujours publiés dans des magazines pour filles. Le succès de Tomie lui permet d'arriver dans un magazine grand publique, le Big Comic spirits, et à partir de 1998 commence la prépublication de Spirale, puis suis Gyo.
     
    Junji Ito puise son inspiration chez des auteurs qui l'ont influencé, Kazuo Umezu, Hideshi Hino, Shin'ichi Furuka, Yasutaka Tsuitsui et Howards Phillips Lovecraft.
     
    Un grand nombre de ses œuvres ont été adapté en film, notament Spirale, Gyo (anime) et Tomie (9 films).
     
    Bibliographie VF :
     
    S'agissant pour beaucoup de recueils d'histoires publiées à différentes époques, les titres ne sont pas classés par ordre chronologies.
     
    Remina La Planète de l'Enfer
    La Ville Sans Rue
    le cirque des horreurs
    Black Paradox
    Le tunnel
    Le Mystère de la Chair
    Le Voleur de Visages
    Le Journal de Soïchi
    Le Journal Maudit de Soïchi
    La Femme Limace
    Les Fruits Sanglants
    Hallucinations
    La Maison de Poupées
    Gyo
    Spirale
    Tomie
     
    à paraître :
     
    Le mort amoureux
    Frankenstein
     
    Indéterminé :
     
    Mimi no kaidan
    Yami no koe
    Shin yami no koe – kaidan
    Ito Junji's Cat Diary
    Kai, sasu
    Yukoku no Rasputin
     
     
    Junji Ito est un auteur que j'apprécie vraiment, toutes ses œuvres dégagent vraiment une ambiance spéciale, même si les recueils sont souvent de qualité inégal, c'est un auteur que je conseil.
    Tout ses titres en français sont publié chez Tonkam, l'éditeur fait un boulot sérieux dessus, proposant des couvertures originales (fluorescentes, rugueuses, montages divers, holographiques...) et propose aussi des intégrales de ses plus grands titres.

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique