• GYO

     

    gyo_01
     
     Gyo est un manga parut en 2002, en deux tomes, de l'auteur Junji ITO.
    Au Japon, il est d'abords prépublié dans le Big Comic Spirits, il est par la suite publié en volumes reliés chez Shogakukan. Il s'agit d'un titre Seinen, dans le genre horreur.
     
    En France, il a été publié par Tonkam en 2006.
    Aujourd'hui en arrêt de commercialisation, il faudra donc visiter les magasins d'occasion pour mettre la main dessus.
     
    Ce manga joue sur la peur et l'horreur/le dégoût, l'auteur ne se retient pas pour nous montrer des choses terriblement sales, parfois presque insoutenable, Il n'a pas plus de pitié pour ses personnages qu'il n’hésite pas à mettre dans les situations les plus effroyables.
     
     
    Place au résumé de l’éditeur :
     
    Les poissons marchent...
    Au cours des vacances en amoureux qu'ils sont venus passer à Okinawa, Kaori et Tadashi font une étrange découverte : des poissons à pattes courant sur la plage !
    Bientôt c'est une nuée de ces créatures étonnantes qui débarque sur la terre ferme alors qu'un requin aux dents démesurées commence à attaquer les baigneurs !!
     
     
    L'histoire débute donc lors d'un voyage romantique, mais très vite, tout tourne mal, en effet, Kaori, une jeune fille qui a horreur de la moindre petite odeur (elle va jusqu'à demander à son petit amis Tadashi de se brosser les dents avant de l'embrasser) se plaint d'une affreuse odeur qui semble la poursuivre.
    C'est à cette occasion que le couple découvre un étrange poisson munit d'étranges pattes.
    Tout ne fait alors que commencer, c'est le premier spécimen d'une longue liste qui va bientôt envahir la terre ferme.
     
    Tadashi etant le neveux d'un célèbre scientifique, il lui apporte le spécimen qui les a attaqué, il est alors loin de se douter des révélations que va lui faire son oncle, ni des conséquences que cela va engendrer...
     
     
    Avec ce titre, Junji Ito signe une œuvre étonnante, et sans doute la plus sale de sa bibliographie, la situation empire de pages en pages pour virer petit à petit dans la folie.
     
    Alors que le premier tome reste assez rationnel, découverte du spécimen, attaque et invasion de la surface par d'autres spécimens, puis début de la propagation du virus à un être humain.
    Le second tome vire très vite dans l'absurde et dans un climat apocalyptique.
     
    Le monde est bientôt envahi par le gaz rejeté par les créatures, entre les expériences de son oncle et les « pattes » qui délaissent les poissons et autres animaux pour se focaliser sur les humains, Tadashi à fort à faire pour retrouver Kaori, victime d'une de ces créatures...
     
     
    J'ai vraiment apprécie Gyo, il semble que avec ce récit l'auteur ne se donne aucune limite dans le gore, mais il ne néglige pas pour autant le scénario.
    Au niveau du dessin, le style de l'auteur colle parfaitement à l'histoire, il est très doué pour mettre sur papier des personnages déformés par la terreur, la peur ou encore l'infection.
     
     
    Le tome 2 de GYO se termine sur deux histoires courtes, si je ferrais abstraction de « la triste histoire d'un père de famille », je dirais quelques mots sur « Le mystère de la faille d'Amigara »
     
    Après qu'un séisme ai frappé une région montagneuse, une faille apparaît dans une montagne, et sur celle-ci ont été creusé des trou de forme humaine. De nombreux visiteurs sont là pour observer ce drôle de phénomène, comme hypnotisé. Alors que des scientifiques étudient le phénomène, certains individus commencent à se glisser dans ces fentes, qu'on dirait crées pour eux...
     
    Dans cette histoire courte, l'auteur joue sur nos peurs de la claustrophobie, que se passe t'il si on se glisse dans ces fentes dont on ne vois pas l'issue ? Comment et pourquoi ont elles étés crées, est-ce un fait de la nature ou bien une création d'un être pensant ?
     
     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :