• La fille perverse

     

    fille-10

    La fille perverse est un recueil de nouvelles de Junji Ito. Les histoires qui composent ce recueil ont été prépubliée au Japon entre 1989 et 1994 dans le mensuel Halloween, histoire à dormir debout & Nemuki. Puis il est sortit en volume relié en 1998, chez Asahi Sonorama.

    En France, la parution date de décembre 2011. Tonkam a crée à l'occasion une couverture original avec un genre d'image en profondeur.

     

    Résumé de l’éditeur :

    Une vraie peste terrorise le voisinage, sous les yeux horrifiés de son petit frère ! Mais les choses sont-elles telles qu’elles paraissent ? Quels souvenirs une jeune fille jadis humiliée par son entourage a-elle pu placer autrefois dans une capsule temporelle sur le point d’être déterrée ? À travers ces histoires déroutantes, le maître Junji Ito dessine une véritable réflexion sur le temps qui passe…

     

    Derrière ce synopsis se cachent 6 histoires horrifiques avec comme theme commun la folie de l'Homme.

     

    La fille perverse.

    Une jeune femme raconte à son fiancé son enfance, lorsqu'elle était mise à l’écart dans le jardin d'enfant par les autres garçons, qu'après sa rencontre avec un garçonnet elle lui a fait subir les pires brimades. Son passé finira par la rattraper et lui jouer un mauvais tour...

    Une histoire terrible et très réaliste, sur le thème des brimades entre jeunes enfants, courte, mais bien développé, le final est un vrai choc, grâce à la chute et au dessin très expressif de l'auteur.

     

    La maison au déserteur.

    Lors de la seconde guerre mondiale, les jeunes d'une famille hébergent chez eu un de leur amis, déserteur. Après qu'il ait causé involontairement la mort d'une des leurs, ils décident, pour se venger, de continuer à faire comme si le pays était en guerre, alors que la guerre a pris fin, pour ça ils mettent en place un scénario machiavélique...

    Là encore une très bonne histoire, si le scénario n'est pas très original, la fin a de quoi surprendre, comme on dit « tel est pris qui croyait prendre ».

     

    Le cœur d'un père.

    Un père semble avoir un certain contrôle sur ses enfants, plus qu'il ne le devrait, au point où la situation en devient invivable. Les deux aînés en viennent même à mettre fin à leur jours, mais ont-ils agit de leur libre arbitre ?

    Histoire sans plus, on suis le drame d'une famille contrôlée à outrance par un père effrayant...

     

    Souvenirs.

    Une magnifique jeune fille est persuadé d'avoir été immonde alors qu'elle etait plus jeune, et cette idée l'effraye au plus haut point, tant elle a peur que le processus s'inverse. De plus en plus hanté par cette peur, elle va se mettre en tête de découvrir la vérité, mais elle est loin de se douter de la réalité...

    Là encore on a une histoire courte, pas des plus originale, mais très bien traitée par l'auteur, la fin est déconcertante.

     

    Au fond de la ruelle.

    Un étudiant fraîchement installé dans une chambre chez l'habitant est réveillé chaque nuit par des voix, provenant de la ruelle contre sa chambre, qui sont-elles ? Pourquoi la fille de la maison semble inquiète ?

    Là on passe à une vrai histoire effrayante, en dehors du réel, mais trop courte hélas.

     

    Scénario amoureux.

    Un comédien dragueur décide du jour au lendemain de quitter sa petite amis, mais en « Gentleman » il lui laisse un script avec lequel elle pourra revivre leur romance...

    Une histoire juste ridicule. Néanmoins on peut apprécier le coté critique, que ça soit envers le jeune homme (sa façon de laisser sa petite amie) et la petite amie en question.

     

    En terre.

    À l'occasion d'une réunion d'anciens élèves, de jeunes adultes se remémorent les années passée, en particulier leur relation difficile avec l'une des leurs. Alors que cette fille difficile était resté en contact, de loin, avec certaines des autres filles, elle tarde à se montrer...

    Dernière histoire du recueil, très courte mais avec un final choc !

     

    La fille perverse est un recueil assez intéressant, pas d'intrigue trop tirée par les cheveux, ni trop effrayante, la plupart des nouvelles sont réaliste, et quand ce n'est pas le cas, on reste quand meme dans la limite du réel. Un titre cà classer dans les bons recueils de l'auteur.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :