• Ring

     

    « Quiconque regardera cette vidéo mourra dans 7 jours ! »

    Le phénomène

    Qui ne connaît pas cette phrase inquiétante ? Et qui n'a pas tremblé devant l'apparition de Sadako, fantôme terrifiant d'une jeune femme don les longs cheveux cachent un visage effroyable ?

    Ring est un phénomène au Japon et a touché tout une génération. Touché ou plutôt effrayé, au point que pendant un temps il était même interdit aux collégiennes de « jouer » à Sadako. Mais Sadako ne s'est pas arrêté aux frontières du Japon, sa malédiction s'est propagée tel un virus dans le monde entier et elle n'a rien à envier à un Freddy Kruger, Jason et autres grands croques-mitaines. Mais savez vous d'où elle tire ses origines ?

     

    ring_novel-180x300

    Les origines

    À l'origine, Ring est un roman japonais de Koji Suzuki.

    Parut en 1991. Il met en scène deux personnages qui enquêtent sur une mystérieuse K7 vidéo supposée donner la mort à quiconque la visionnera.

    C'est après avoir assisté au décès d'un adolescent puis avoir apprit la mort de sa nièce que Kazayuki Asakawa, va débuter l’enquête.

    Accompagné de son amis, Ryuji Takayama qu'il a connus quand il était en cours,il va mener l’enquête, enquête qu'il doit résoudre au plus vite, les deux ont en effet regardé la vidéo, et leur temps est compté. Sadako, une étrange femme liée à la vidéo risque de réaliser rapidement sa terrible prophétie !

     

     

    Dans son roman, l'auteur s'inspire pour un de ses personnages d'une personne ayant réellement existé, Chizuko Mifune, une femme qui aurait réelement disposé de pouvoirs médium, née en 1886 et morte en 1911, après avoir mis fin à ses jours après des évènements etranges.

    Chizuko_Mifune

     

    Par la suite, Ring continue avec « Double hélice ». Parut en 1995, il met en scène Mitsuo Ando un médecin légiste qui, après avoir autopsié le corps d'un ancien amis de Fac va se retrouver mélé dans une spirale démoniaque et partir sur les traces de Kazayuki Asakawa, pour comprendre ce qui lui arrive.

     

    Enfin, Ring termine sa course avec « La boucle » parut en 1998. L'histoire débute sur un petit garçon très intéressé par le monde qui l'entoure, et proche de son père, un scientifique avec qui il a de longues discussions.

    Après une longue ellipse, on retrouve le garçonnet qui a bien grandit, il fait dorénavant des études de médecine afin de sauver son père du mal qui le ronge, un mystérieux cancer qui semble frapper tout l'organisme de son père, mais qui fait bientot d'autres victimes, aussi bien humaines que animal, et le mal se propage....

     

    En 2003, l'auteur va terminer définitivement sa saga avec « Ring Zero », un ensemble de nouvelles revenant sur certains passages de la saga.

     

    Finalement, l'auteur reviendra sur l'univers de Ring avec au moins deux romans, "S" (Sadako) sortit en 2012 (2014 en France) et "Tide" en 2013 (encore inedit en France), afin d'etoffer son univers autour de Sadako.

    Il semble d'ailleurs que à l'occasion de la sortie de "S" les éléments qui se sont déroulés dans le dernier chapitre de "Ring Zero" soient à occulter.

     

     

    Du livre aux films

    Après sa sortie, le roman a droit à une adaptation cinématographique en 1998, cette adaptation remportera un grand succès auprès du public japonais, puis ailleurs dans le monde.

    ringu-208x300

     

    Cette adaptation adapte très librement le roman, alors que celui-ci peut être apparenté au thriller médical, Le film joue à 100% sur le coté épouvante, avec une Sadako dans le rôle du Yurei (un fantôme vengeur japonais).

    Par la suite il y aura d'autres adaptations, au cinéma, au Japon, avec Rasen, la suite direct de Ring (double hélice), parut lui aussi en 1998, celui-ci a une tâche difficile à réaliser, il doit jouer sur l'adaptation très libre du premier film tout en suivant le scénario du second roman.

    Ring 2, une suite direct au premier film, sortit en 1999, cette suite éclipsera totalement Rasen. Elle est complètement différente du second livre et nous sert une version tout à fait originale et surprenante.

    Enfin en 2000, toujours au Japon sortira Ring 0 qui revient sur les origines de la malédiction.

     

    En Corée du Sud, Ring Virus sortira en 1999, il s'agira d'une version plus proche du roman que le film japonais de 1998. L'histoire reprend des éléments que le premier film avait jeté, ainsi, même après avoir vu les précédents films, on ne s’ennuie pas avec cette version.

     

    L’Amérique s'est elle aussi essayé à Ring, avec 2 versions, « The ring » (le cercle) et sa suite « The ring 2 » ainsi qu'un court métrage, Rings.

    Adaptations assez libres du film japonais (qui n'a du coup vraiment presque plus rien à voir avec le roman), il met en place une version de Sadako plus jeune, puisqu'il s'agit d'une enfant, Tamara. Ici, le mal est aussi diffèrent, de par ses origines et ses motivations. La suite apporte aussi son lot de surprise de par la direction qu'elle prend.

    Enfin, pour terminer avec les USA, le court métrage intitulé « Rings » est pour moi une réussite, il propose encore quelque chose de nouveau (regarder la K7 maudite devient « à la mode » chez les jeunes. Ils doivent se filmer durant la période des 7 jours en essayant d'aller le plus loin possible, avant de faire voir la vidéo à un amis.

    Enfin, l'an dernier est sortit au cinéma, au Japon, la dernière adaptation en date « Sadako 3D » sur une histoire de Koji Suzuki  (S) adapté pour coller à l'univers de Ring. L'ayant vu, je vous informe qu'il ne faut pas vous attendre à grand chose, c'est vraiment une adaptation TRES fidèle de S, puisqu'il ne reste que l'idée de la video du suicide et les bases des deux persos principaux.

    Une suite est sortie, Sadako 3D 2, mais je ne l'ai pas encore vu.

     

    sadako3da1

     

    Avec autant d'adaptations cinématographiques, on pourrait croire que les japonais se sont arrété là, mais non !

    Ring a aussi été adapté en divers drama (apparemment 3), « Ring », « Ring – The last chapter » et « Rasen ».

     

    ring-thefinalchapter-poster-211x300

    Je n'ai eu l'occasion de voir que le second, Ring – The last Chapter. Il s'agit d'une adaptation assez intéressante et là aussi originale de Ring, même si on a tendance à être un peu perdu de part certains passages et éléments étranges. Ici il ne s'agit plus d'une K7 vidéo, mais d'un clip qui mettrait en scène une étrange idole... à ça s'ajoute un étrange jeune homme qui lance une malédiction à un professeur, de quoi s’emmêler très vite les pinceaux...

    Retour au papier

    Enfin je terminerais avec l'adaptation en manga, « Ring » adapté du roman, inédit chez nous.

    Les titres suivant ont tous été édités par Panini manga.

     

    TheRingManga-211x300

    Ring 1, adapté du film japonais . Bien que l'histoire soit effrayante, le style de dessin choisi ne colle pas trop à l'ambiance.

    Ring 2 est l'adaptation du film du même nom, l'histoire est assez bien suivit, mais là encore le dessin ne fait pas honneur à l'histoire.

    Spiral, adaptation plus ou moins fidèle du second roman, celui-ci est mon favoris, l'histoire et le dessin sont enfin en adéquation.

    Ring 0 et Birthday, le premier est l'adaptation du film du même nom, tandis que le second reprends des passages importants des romans.

     

    Il y a aussi eu un chapitre special, publié dans un magazine de prépublication au Japon, à l'occasion de la sortie en salle de Sadako 3D.

     

    Faire le tour de l'univers de Ring  prendrait enormement de temps, temps les adaptations et influences sont nombreuses, un jeu est sortit sur dreamcast, l'auteur aurait sortit un livre "promenads of the gods" dans la ligne de ring (sortit uniquement en VO et VA, un clin  d'oeil à Sadako dans GTO, elle a sans doute aussi fortement inspiré le personnage de Sunako dans Sawako...

    Quoi qu'il en soit, n'hesitez pas à visiter regulièrement cet article qui sera mis à jour et approfondit en cas de nouveautés.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :