• Serpent rouge

     

    serpentrougepp
     
    Serpent Rouge est un manga de Hideshi Hino
    Le titre est parut au Japon en 1989 dans le « Magazine House » puis chez Seirindo.
    En France, c'est IMHO qui publie le titre, la première édition en 2004, puis la réédition (avec une nouvelle couverture) en 2012.
     
     
    Résumé de l’éditeur :
    Si votre grand-mère se prend pour une poule et essaie tous les jours de pondre un œuf, il y a de fortes chances pour que vous partagiez le même destin du petit dernier de la famille. Et face aux mœurs si étranges de ses congénères, le jeune garçon n'a qu'une seule envie : s'enfuir de cette gigantesque demeure. Seul problème, la maison est perdue au milieu d'une forêt sans fin. Pire encore, une inquiétante étrangeté entoure un mystérieux miroir lié par le sang à la malédiction du Serpent Rouge...
     
     
    Si vous avez lu « Le panorama de l'enfer » (du même auteur) vous serez tout d'abords frappé par les similitudes entre les deux œuvres. Il semble en effet que l'auteur aime décrire avec précision ces étranges familles toutes autant morbides les unes que les autres.
    Dans « Serpent Rouge » C'est un jeune garçon, à l'allure inquiétante, mais dont l'esprit semble sain qui présente sa famille et est confronté au serpent rouge.
     
    Sans doute âgé d'une dizaine d'année, il cherche donc à fuir cette demeure et ses habitants inquiétants.
     
    Le père, un petit être grassouillet au nez écrasé qui élève des vers afin d'en nourrir ses poules, poules qui sont décapités sauvagement si elles ne pondent pas leurs œufs quotidien.
     
    La mère, tout comme dans « Le panorama de l'enfer » son physique tranche avec le reste des membres de la famille, d'une beauté « traditionnelle » (elle a tout d'une geisha), doit quotidiennement faire le plein d’œufs pour en masser le furoncle énorme qui pendouille au menton de son beau père (le grand père), avant d'en extraire le pus mêlé de sang.
     
    La sœur aînée, très ressemblante à la mère, celle-ci laisse transparaître sa folie, elle aime jouer et se nourrir de vers destinés aux poules.
     
    La grand-mère, une vieille folle déguisée en poule et qui dore dans un nids fait de brindilles, son fils lui apporte tout les jours des œufs qu'elle croit avoir pondu et qu'elle couve.
     
    Le grand-père, un horrible petit vieux avec un monstrueux furoncle qui pendouille de son menton.
    C'est lui qui mettra le protagoniste en garde contre un miroir qui bloque l'accès au reste de leur grande maison.
     
     
     
    Ce miroir serait en fait un talisman qui les protégerait de ce qui se trouve « derrière ». Mais une nuit, le jeune garçon rêve que son esprit se détache de son corps, et que son esprit passe à travers le miroir pour se rendre de l'autre coté.
    Au matin, le sceau est brisé, commencent alors d'étranges événements....
     
    Contrairement au Panorama de l'enfer, serpent rouge joue plus sur la peur que l'horreur.
    Alors que dans le premier, on découvre le quotidien horrible d'une famille, ici tout est plutôt dans l'absurde, jusqu'au jour où le sceau du miroir est brisé.
    À partir de cet instant, des événements inquiétant et effrayants arrivent, la famille commence à se briser et on sent la tension à travers le jeune garçon, pourchassé par le serpent rouge, sera il capable de trouver une issue à son cauchemar ?

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :